La glaire cervicale, un acteur de votre fertilité

Glaire cervicale pour identifier son ovulation

Qu’est-ce que la glaire cervicale ?

La glaire cervicale évolue tout au long du cycle. Sécrétée par le col de l’utérus sous l’effet des œstrogènes, elle se détecte quelques jours après la fin de règles. Généralement collante, ou pâteuse en début comme en fin de cycle, son rôle est alors de protéger l’utérus contre les agents pathogènes (virus, bactéries…). Lorsque la texture est pâteuse, les mailles que l’on peut observer au microscope sont très serrées. Cette glaire créé ainsi une barrière de protection naturelle pour l’utérus. Progressivement cette glaire devient plus liquide sous l’effet des oestrogènes produits par les ovaires à mesure que le follicule de Graff mature. Ce phénomène se produit jusqu’à l’ovulation où sa texture est alors comparable à du blanc d’œuf. On peut alors l’étirer entre deux doigts de plusieurs centimètres. Au microscope les mailles sont alors bien larges pour laisser passer les spermatozoïdes en vue d’une éventuelle fécondation.

Attention, cependant, après un rapport, la glaire étant mélangée au liquide séminal, peut également ressembler à du blanc d’œuf ! Cette glaire se retrouve généralement sur le papier toilette. On peut aussi noter que certaines femmes en produisent trop peu pour que celle-ci coule dans le vagin. Elle reste dans ce cas au niveau du col de l’utérus.

La glaire cervicale sert à nourrir les spermatozoïdes. Elle permet aussi de se mouvoir pour aller à la rencontre de l’ovocyte.

Pour que la fécondation puisse avoir lieu, il est indispensable que la glaire cervicale offre une viscosité et un PH adéquat, idéalement entre 7 et 7.5 même si une fécondation avec un PH entre 6 et 7 et entre 7.5 et 8 n’est pas impossible).

Dès que l’ovulation est passée, la glaire cervicale va alors coaguler sous l’effet de la progestérone, hormone sécrétée en seconde partie de cycle. Elle redevient alors crémeuse.

Le test de Huner, proposé par certains gynécologues, peut permettre d’apprécier la qualité de la glaire cervicale au moment de l’ovulation. Il pourra également apprécier la mobilité des spermatozoïdes dans le milieu. Cependant, cette technique est décriée et n’est quasiment plus utilisée dans certains pays qui la considèrent inopportune.

Qu’est ce que le PreFert, premier lubrifiant Fertility-Friendly sans parabens ?

Dr Joanna Ellington est membre de l’American Society of Reproductive Medicine, de the International Society of Sexual Medicine et de l’American Society of Andrology. Dans le cadre de ses fonctions elle a pu constater l’importance capitale de la glaire cervicale dans la fertilité. Elle a donc décidé de mettre au point un lubrifiant spécialement dédié à la procréation.

En effet certains déséquilibres hormonaux, mais aussi par exemple le stress des rapports sexuels programmés ou les traitements peuvent modifier défavorablement la glaire cervicale. Elle peut même, dans certains cas ne plus être produite en quantité suffisante. Environ un quart des couples essayant de concevoir ont une glaire cervicale trop acide, pouvant constituer un facteur d’échec.

Dr Ellington décide alors de travailler à la création d’un lubrifiant dédié à la conception. Il sera mis sur le marché aux USA en 2004 sous le nom de PreSeed. Le Pre-Seed a, depuis, séduit beaucoup de couples au niveau mondial et les témoignages dans ce sens. Depuis, le laboratoire Medintim a racheté la licence et fait évoluer le Preseed pour en supprimer les parabens. Cette évolution a amené le laboratoire Medintim a faire modifier le nom de son produit pour éviter les confusion. Il se nomme désormais Prefert et c’est ce produit que vous pourrez trouver sur Fertissime.

Par opposition aux lubrifiants classiques qui contiennent de la glycérine, un PH inapproprié et des niveaux isotoniques qui déshydratent les spermatozoïdes et limite leur mobilité, le Prefert est spécifiquement adapté à la mobilité des spermatozoïdes. Son pH de 7.2 et l’osmoralité de 314 mOsm/kg constitue un environnement idéal pour que les spermatozoïdes puissent migrer vers l’ovocyte.

Testé cliniquement, le Prefert est un dispositif médical de classe I CE.

Que pensez-vous de cet article ?
Si vous voulez que nous puissions continuer à publier des articles indépendants, n'hésitez pas à partager !