L’huile d’onagre (et de bourrache)

Huile d'onagre, flacon, capsules et fleur

Qu’est-ce que l’Huile d’Onagre ?

L’onagre, dont on tire notre fameuse huile d’onagre, est une plante qui peut atteindre 1.2 à 1.50 cm ornée de fleurs d’un jaune franc. Elle est originaire de l’Amérique du Nord et c’est par accident qu’elle fut importée en Europe ou elle s’est implantée depuis plusieurs siècles. Elle a été traditionnellement utilisée par les Indiens Américains notamment pour soigner les blessures.

L’huile d’onagre est très riche en Acides Gras Essentiels (notamment en acides gras polyinsaturés) dont environ 70% d’Acide Linoléique et 10% d’Acide Gamma Linoléique. Sous l’effet de l’élongase, l’acide Gamma-Linoléique évolue en acide Dihomo Gamma Linoléique puis pour partie en Acide Archidonique avec la désaturase 1 des acides gras essentiels. Ces éléments soutiennent la production de prostaglandines E1 et E2.

Qu’est-ce que l’huile de bourrache ?

La bourrache est une plante herbacée annuelle qui mesure de 40 à 70 cm de hauteur. D’une robe violette, c’est une plante très mellifère dont la culture est appréciée des apiculteurs. Originaire d’Orient elle était autrefois cultivée pour ses feuilles contre les irritations des voies respiratoires.

L’huile de bourrache est très riche en Acides Gras Essentiels. On y retrouve notamment en acides gras polyinsaturés) dont environ 20% d’Acide Gamma Linoléique. Sous l’effet de l’élongase, l’acide Gamma-Linoléique évolue en acide Dihomo Gamma Linoléique puis pour partie en Acide Archidonique avec la désaturase 1 des acides gras essentiels. Ces éléments soutiennent la production de prostaglandines E1 et E2.

Pourquoi supplémenter en huile d’onagre et de bourrache?

L’organisme n’étant pas en capacité de synthétiser ces Acides Gras Essentiels, il est essentiel de les puiser dans l’alimentation. Ceux-ci étant néanmoins rares dans la nature une supplémentation peut, selon votre régime alimentaire s’avérer nécessaire. En effet les Acides Gras Essentiels (Oméga3 et Omega 6 notamment) sont indispensable à la vie même des cellules, notamment des gamètes, et à certaines réactions biochimiques. L’huile d’onagre comme l’huile de bourrache, lorsqu’elles sont cultivées et pressées dans les règles de l’art, contiennent des anti-oxydants puissants naturels ainsi qu’ils sont prescrits notamment pour améliorer la qualité des spermogrammes. Chez les femmes, beaucoup rapportent une normalisation de leurs cycles, une glaire plus abondante et plus qualitative, mais aussi une nette amélioration de la qualité de l’endomètre.

L’huile d’onagre et l’huile de bourrache contiennent toutes les deux des Acides Gras Essentiels et notamment des Acides Linoléiques et des Acides Gamma-Linoléiques, mais dans des proportions différentes. Nous n’avons pas d’éléments factuels permettant de départager les deux huiles. Leurs apports respectifs sont assez proches, ce sera dont plutôt une question de préférence de votre part.

En bonus, les huiles d’onagre et de bourrache peuvent être utilisées sur la peau en usage externe pour leurs propriétés hydratantes (couches supérieures de l’épiderme)!

Pourquoi préfère-t-on les huiles sans Vitamine E ajoutée ?

Les huiles importées ayant été exposées à l’oxydation, perdent leurs propriétés naturelles et la vitamine E intrinsèquement présente s’évapore. Pour cette raison, les conditionneurs d’huiles importées ajoutent de la vitamine E de synthèse dans leurs produits.

Une fois récoltées les graines de Mr Rouillard sont maintenues en chambre froide. Elles sont ensuite pressées au fur et à mesure avant d’être mise en capsule immédiatement. Ainsi la vitamine E naturelle est conservée dans le produit : Aucune oxydation ne s’est produite avant la mise en capsules !

Pourquoi Fertissime a sélectionné Mr et Mme Rouillard comme producteurs ?

Lorsque Mr Rouillard a repris la ferme familiale en 1987, il a choisi de consacrer une partie des terres de son exploitation céréalières à des plantes générant des Acides Gras Essentiels. Ainsi, plutôt que d’industrialiser sa production en agrandissant l’exploitation, il a choisi de maintenir une approche traditionnelle et éco-responsable.

Beaucoup de ses concurrents importent les huiles de Chine ou d’Europe de l’Est pour les conditionner en France et y apposer l’appellation « produit Français » – Voire parfois une appellation « bio » douteuse.  L’onagre comme la Bourrache nécessitant beaucoup de main d’œuvre, cette approche peut avoir un sens économique, mais ce n’est pas le parti pris par Mr Rouillard qui exige de ne proposer que des produits d’une qualité exceptionnelle. Il a donc choisi de fonctionner en circuit court pour conserver une qualité irréprochable et des coûts raisonnables.

La récolte a lieu en Septembre pour l’onagre et en juillet pour la bourrache. Nous attendons pour cela que la floraison soit passée, lorsque les graines sèchent au pied des plantes. Elles sont ensuite stockées en chambre réfrigérée et acheminées vers l’huilier au fur et à mesure des besoins. Le pressage est réalisé sans que les graines ne soient préalablement chauffées pour préserver toutes leurs qualités. L’huile ainsi obtenue est filtrée, elle ne subit aucun raffinage, traitement ni ajout de conservateur (de type vitamine E). Elles sont alors immédiatement conditionnées sous capsules pour être protégées de l’oxygène pour conserver toutes leurs vertus. Les capsules utilisées sont à base de gélatine de poisson.

L’approche Eco Responsable de Mr et Mme Rouillard

Nous avons par ailleurs été séduits par l’ambition éco-responsable de Mr et Mme Rouillard. Implantés au sein d’un village de 350 habitants, ils s’inscrivent dans le tissu rural de leur région. :

  • Des échanges de paille contre le fumier d’un éleveur voisin permettent une partie de la fertilisation des cultures.
  • Le matériel agricole est partagé pour en réduire les coûts.
  •  Le pressage des graines est confié à une huilerie locale
  • Les flacons expédiés sont calés par des billes de calage produites en France. Ces billes sont issue à base de maïs qui se détruisent au contact de l’eau.
  • La bourrache étant une plante très mellifère, trois apiculteurs déposent des ruches sur les parcelles
Si vous voulez que nous puissions continuer à publier des articles indépendants, n'hésitez pas à partager !